1. Établir une administration centrale pour la mise en œuvre et la coordination, et mettre des ressources en place:

“De préférence en tirant parti de la capacité d’un forum existant (Rx&D et SoinsSantésCAN recommandent un alignement avec la stratégie de l’IRSC pour la recherche axée sur le patient si possible). Mettre en place un comité de mise en œuvre des ressources qui superviserait et permettrait la mise en œuvre de ce plan d’action et qui pourraient coordonner, établir des liens et influencer divers milieux afin d’améliorer les activités inter-provinciales dans le domaine des essais cliniques.”

2. Mesurer, surveiller, gérer et commercialiser les améliorations du rendement des essais cliniques:

“Sélectionner et collecter un ensemble restreint d’indicateurs sur la performance des essais cliniques et le retour sur investissement qui permet au Canada de:
1. Mesurer,surveiller et examiner le progrès; 2. Identifier les problèmes; et
3. démontrer le retour sur investissement pour les partenaires de financement, les sites et tous les niveaux de gouvernement”.

3. Intégrer l’infrastructure de recherche et du système de santé pour assurer la qualité et la viabilité:
“Épouser une vision audacieuse de l’intégration de la recherche et des soins de santé qui permettrait d’assurer une infrastructure durable, le personnel, les ressources, le soutien de carrière pour générer et l’intégrer la recherche pour améliorer les soins aux patients, la santé de la population et l’économie. Ceci comprend les objectifs plus vaste de la Stratégie de recherche axée sur le patient (SRAP) et des recommandations du Groupe de travail national sur l’avenir des Centres des sciences de la santé universitaires du Canada, afin de renforcer les recherches axées sur le patient”.

4. Améliorer l’efficacité de l’évaluation de l’éthique et faire progresser les questions stratégiques (comme l’accréditation):
“Tirer parti des organismes et des compétences appropriées, entreprendre une étude de faisabilité et la proposition pour un formulaire de candidature commune, un formulaire de consentement, les éléments d’un système d’accréditation, et de l’information / des mécanismes de partage de formulaires pour l’évaluation éthique. Appuyer également le travail de Santé Canada à l’évaluation des normes et des options d’accréditation et d’explorer les questions stratégiques comme l’accréditation et l’harmonisation”

5. Créer une base de données des registres et étudier une stratégie nationale de recrutement des patients:
” Développer une ‘base de données des registres’ et envisager une stratégie nationale de recrutement. Améliorer les temps de recrutement des patients en développant une base de données de registres, avec le consentement approprié et les considérations de confidentialité qui aideront à identifier les patients qui pourraient être admissibles à participer à des essais cliniques. Identifier, mettre en œuvre et partager les outils qui auront fait leurs preuves à cet effet. Ceci permettra d’améliorer les taux de recrutement et leur vitesse.”

6. Adopter des procédures de fonctionnement normalisées, une formation et une certification communes:
“Adopter des procédures de fonctionnement normalisées, établir du financement avec le Réseau des réseaux (N2) afin de disséminer de façon plus vaste le processus de formation et de certification communes. Travailler avec SoinsSantéCAN, Rx&D, l’IRSC et les autres parties intéressées, afin d’élaborer une démarche de certification de site pour identifier les organisations qui ont ces normes en place”.

7. Améliorer et utiliser l’Entente commune en matière d’essai clinique:
Le modèle d’entente d’essai clinique (MEEC ou mCTA en anglais) fournit un modèle de contrat standard utilisé par les sites et les promoteurs d’essais cliniques dans la négociation d’accords de phase II et phase III. Le contrat est en réponse à des préoccupations communes quant à l’achèvement des négociations de contrat, en particulier lorsque la même entreprise est impliquée avec des sites dans plusieurs provinces. Le fait qu’un accord-cadre ne soient pas en place, complique la disponibilité des essais cliniques pour les patients et place le Canada dans une situation désavantageuse à l’échelle mondiale. Le MEEC est une réponse directe aux recommandations pour un modèle d’entente d’essai clinique standard qui puisse aider à rationaliser le processus de négociation et accélérer le temps de démarrage des essais cliniques.

8. Optimiser la politique de protection de la propriété intellectuelle et les crédits d’impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental (RS&DE):
“Prôner le changement de la protection de la propriété intellectuelle (P.I.) à des niveaux compatibles avec l’Europe au sein de l’Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l’Union européenne. Aider à améliorer l’administration du crédit d’impôt à l’investissement pour la RS&DE afin que les crédits sont reçus à temps pour compenser les coûts des essais cliniques. Veiller à ce que les bureaux internationaux soient au courant de ces améliorations une fois qu’ils sont faits”.

9. Manifester son intérêt à l’échelle mondiale :
Positionner le Canada comme une destination attrayante pour la conduite d’essais clinisues sur le marché mondial, en offrant aux entreprises internationales de l’information sur les divers atouts des essais cliniques du Canada grâce à une base de données robuste, complète, unique, et consultable en ligne – lIACEC (l’Inventaire des atouts du Canada pour les essais cliniques.