“Tirer parti des organismes et des compétences appropriées, entreprendre une étude de faisabilité et la proposition pour un formulaire de candidature commune, un formulaire de consentement, les éléments d’un système d’accréditation, et de l’information / des mécanismes de partage de formulaires pour l’évaluation éthique. Appuyer également le travail de Santé Canada à l’évaluation des normes et des options d’accréditation et d’explorer les questions stratégiques comme l’accréditation et l’harmonisation”.

SIMPLIFICATION DE L’EXAMEN DE L’ÉTHIQUE DE LA RECHERCHE POUR LES ESSAIS MULTICENTRIQUES

En septembre 2011, les Instituts canadiens de recherche en santé (IRSC), Les compagnies de recherche pharmaceutique du Canada (Rx&D) et l’Association canadienne des institutions de santé universitaires (désormais SoinsSantéCAN) ont tenu un sommet national sur les essais cliniques. Or, ce sommet a donné lieu à l’établissement d’un plan d’action dans lequel sont formulées neuf recommandations visant le renforcement et l’amélioration des essais cliniques au Canada et la rationalisation des procédures à suivre par les institutions et les chercheurs.

La recommandation no 4 du plan d’action vise ainsi l’évaluation de la faisabilité de l’uniformisation des formulaires de demande et de consentement liés à l’examen de l’éthique ainsi que l’approfondissement de la compréhension de l’agrément entourant les comités d’examen éthique. Dans le cadre de la Stratégie de recherche axée sur le patient (SRAP), les IRSC ont établi un comité consultatif externe sur la simplification de l’examen de l’éthique de la recherche en santé (SEER) pour recueillir de l’information sur les initiatives de rationalisation au Canada et formuler des recommandations en vue d’améliorer le processus d’examen de l’éthique de la recherche multicentrique axée sur le patient.

Le lancement du Centre canadien de coordination des essais cliniques (CCCEC), le 24 avril 2014, a favorisé les occasions de faire progresser les travaux visant une approche nationale pour améliorer les procédures d’évaluation déontologique de la recherche et de faire la promotion des produits élaborés par le Comité SEER.

Le document de travail de 2013 du Comité SEER (Appendices A et B), décrit les réflexions ponctuelles de ce dernier en ce qui concerne deux principaux travaux : 1) une étude sur les initiatives pancanadiennes de simplification de l’examen déontologique visant généralement la recherche axée sur le patient et 2) une étude de faisabilité de l’uniformisation des formulaires de demande et de consentement utilisés dans le domaine des essais cliniques.

Reconnaissant que nombreux sont les comités d’éthique de la recherche (CER) et initiatives régionales ayant substantiellement investi dans l’élaboration de leurs propres formulaires pour essais cliniques et que le fait d’imposer de nouveaux formulaires uniformisés puisse être considéré peu pratique, le Comité SEER a conçu des modèles souples comprenant les éléments devant être communs aux formulaires de tous les CER, le tout afin de favoriser l’uniformité et la rationalisation des activités.

Ainsi, plusieurs initiatives ont été mises sur pied au Canada pour améliorer la procédure d’examen de l’éthique de la recherche, constituant un important tremplin pour la réflexion qui s’impose à l’échelle nationale. Il ne fait aucun doute aux yeux du Comité SEER qu’il convient d’en venir à une approche nationale apte à optimiser et coordonner les activités, et non les remplacer ou les dupliquer.

Veuillez également cliquer ici pour apprendre davantage sur le travail du Groupe de travail (GT) du CCCEC sur l’agrément des CER.